L’éclosion de la draft 2012 !

La draft 2012 est considéré comme une bonne draft par les spécialistes NBA, mais une draft qui avait du mal à trouver ses véritables franchise player. Cette saison, 3 joueurs de cette draft ont prouvé qu’ils pouvaient emmenés leur franchise en bonne position pour les playoffs.

Damian Lillard

Damian Lillard est le joueur le plus en vue lors de la 1er saison de cette cuvée de rookie ! Il a était élue rookie de l’année en 2013 alors qu’il a était drafté en 6e position seulement. Il avait réalisé une saison rookie à 19 points et 6,5 passes décisives et il a démontré à la planète basket que l’on pouvait très vite compter sur lui. Celui qui se fait aussi appeler Dame Dolla en est aujourd’hui à sa 6e saison, il est devenu le franchise player de son équipe de toujours, les Portland Trail Blazers, après le départ en 2015 de LaMarcus Aldridge. Au delà de mener son équipe en points et en passes avec 26,6 points et 6,5 passes, il démontre chaque saison une progression intéressante en terme de leadership, avec des résultats en hausse chaque année ! La fin de saison arrive à grand pas, et, pour le moment, Portland a des chances de finir dans le top 3 de la conférence Ouest, ça ne leur est pas arrivé depuis la saison 1999-2000. De plus, en cas de 3e place, Portland pourra bénéficier d’une équipe à leur portée lors du 1er tour des playoffs. Lillard est en train de réaliser quelque chose de grand cette saison et, après sa sélection au All-Star Game en février, il s’impose comme une véritable superstar au sein de cette ligue.

Anthony Davis

(Source : Sbnation.com)

Après une saison rookie un peu plus discret que Lillard, alors qu’il a était le premier choix de cette draft 2012, Davis, 13,5 points, 8,2 rebonds, est devenu le meilleur intérieur de la ligue en l’espace de 6 ans, devant son coéquipier DeMarcus Cousins, Aldridge ou encore Draymond Green. Avec 28 points et 11 rebonds, cette saison et un DeMarcus Cousins blessé, Davis est en train de réussir une performance que l’on pensait difficilement atteignable, emmener les Pelicans au premier tour des playoffs. Non seulement, les Pelicans ont pour le moment l’avantage du terrain au premier tour des playoffs avec leur 4e place du moment, de plus cette performance se réalise avec un DeMarcus Cousins « out «  jusqu’à la fin de la saison.

Bradley Beal

(Source : Si.com)

Le cas de Bradley Beal est différent de celui de ses compatriotes de la draft 2012, il n’est pas le véritable franchise player de Washington, mais, il est le leader de la franchise depuis la blessure de John Wall survenu peu avant le All-Star week-end. Beal tourne en 23,2 points et 4,6 passes cette saison, il réalise sa meilleur saison en carrière à la passe décisive, cela s’explique par le fait qu’il a de plus en plus de ballons en tant que créateur en l’absence de John Wall et qu’il s’en sort avec briot. De plus, le joueur drafté en 3e position a passé un cap cette saison, avec une sélection au premier All-Star Game de sa jeune carrière, en février. Après avoir vécu un début de carrière terni par les blessures, l’arrière de Washington se montre enfin parmi les meilleurs joueurs à son poste de la ligue, en compagnie de Harden ou DeRozan.

Les meilleurs joueurs de la draft 2012 ont mis du temps à être de véritable leader de franchise allant en playoffs, cela montre que s’imposer dans une ligue aussi difficile que la NBA ne se fait pas d’un claquement de doigt, mais avec du travail et de l’expérience. On se souviendra peut-être plus tard de cette draft grâce à ses 3 joueurs au potentiel hall of fame.

Quel sera le véritable représentant de la draft 2012 à l’avenir ?

#Basket #NBA #DamianLillard #AnthonyDavis #BradleyBeal #Draft2012

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone

Donnez-nous votre avis là dessus...