Entreprise : Google n’est pas prêt de vouloir vous oublier !

Google, le moteur de recherche que des millions d’internautes utilisent chaque jours, (re)commence à avoir de sérieux problèmes auprès de la Commission nationale de l’informatique et des libertés, qu’on appèlera CNIL, pour l’appliquation du droit à l’oubli à l’échelle… mondiale.

En effet, l’entreprise de Larry Page a récemment annoncé le dépôt d’un nouveau recours auprès du Conseil d’État, avec comme motif de la part du directeur juridique Europe de l’entreprise, que la Cnil outrepasserait ses droits !
On savait déjà qu’en mars dernier, la CNIL condamnait déjà le géant Google à 100.000 euros pour n’avoir effectué qu’une application «partielle» du droit à l’oubli, qui donnait la possibilité à un internaute de demander à Google de faire supprimer des résultats de recherche pouvant être compromettants.

Comme on le disait plus haut, on sait désormais que jeudi, le géant américain a annoncé le dépôt d’un nouveau recours devant le Conseil d’État, afin que le conseil puisse réexaminer le dossier rendu par la CNIL, afin de revoir principalement les conditions du droit à l’oubli mondial

Yoram Elkaim, directeur juridique Europe de Google, estime donc ainsi que cette condamnation relève d’une habilité dont ne dispose pas la CNIL.

«Cette décision veut nous imposer le déréférencement de contenus partout dans le monde, pour tous les internautes, et nous la contestons pour trois raisons : la Cnil ne dispose pas d’un pouvoir aussi extra-territorial, cela va à l’encontre du droit international et cela pose un problème de proportionnalité. Quand nous avons mis en place il y a deux ans le traitement des demande de déréférencement, nous l’avons appliqué aux noms de domaine européens vers lesquels les internautes sont automatiquement dirigés. On touchait ainsi 97% des internautes européens. A la demande de plusieurs autorités européennes, nous avons ensuite appliqué le « géoblocage ». […] Le dispositif que l’on a mis en place fonctionne

Que pensez-vous de cette histoire ? Êtes-vous pour le droit à l’oubli ?
#Google #Entreprise #CNIL 

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone

Donnez-nous votre avis là dessus...